Culture, loisirs et sport

Permettre l’accès de toutes et tous à la culture et aux loisirs

  • Favoriser la tarification sociale des équipements culturels et sportifs (médiathèque, piscine,..).
  • Permettre au plus grand nombre d’accéder à un enseignement et une pratique artistique à l’école de musique, danse, théâtre, ou en centre d’art en proposant notamment une politique tarifaire liée au quotient familial et en favorisant l’accessibilité aux lieux de cours et activités.
  • Généraliser le 1% artistique dans tous les bâtiments en installant, dans chaque bâtiment public ainsi que dans les nouvelles constructions privées, des oeuvres d’art.
  • Créer et/ou soutenir des Maisons de jeunesse et de la culture (MJC), lieux de mixité culturelle et d’éducation populaire, et développer des partenariats avec les centres sociaux, équipement culturels, associations et artistes locaux
  • Mettre à disposition d’artistes les lieux vacants pour proposer des espaces de création, de fabrique, de recherche, d’exposition, d’expression, d’universités populaires, permanents ou non.
    • Permettre aux équipes artistiques locales de disposer de locaux et d’un accès aux équipements culturels
    • Favoriser l’implication citoyenne en matière de programmation artistique (cinéma, théâtre, musées…)
  • Faire entrer l’art à l’école : développer des jumelages entre les structures culturelles et les écoles ; ouvrir des résidences d’artistes en milieu scolaire.
  • Développer les activités artistiques et culturelles dans les centres de loisirs, crèches… en lien avec les équipements, associations et artistes du territoire.
  • Rendre accessibles les installations sportives scolaires aux associations en dehors des horaires d’ouverture des établissements scolaires, y compris pendant les vacances scolaires.
  • Créer des garderies ludico-sportives dans les équipements sportifs municipaux, pour favoriser notamment la pratique sportive féminine.
    • Favoriser la pratique et la mise en place de clubs handisport.
  • Refuser le « nommage » par des marques des équipements sportifs et leur privatisation.
  • Permettre le prêt gratuit aux associations et collectifs des infrastructures municipales (salles polyvalentes, gymnases…).
  • Privilégier les subventions pluriannuelles, financer les associations à hauteur réelle du travail qu’elles fournissent.
  • Faire de l’enjeu égalitaire un critère de subvention : exercice paritaire des responsabilités, encouragement aux pratiques féminines dans des domaines où elles sont peu présentes.