Solidarité

Prendre soin des aînés, lutter contre la perte d’autonomie

  • Aider la création de résidences publiques ou associatives pour personnes âgées (EHPAD, résidences-autonomies, résidences intergénérationnelles).
  • Développer les services à la personne (maintien à domicile, portage de repas) accessibles et adaptés.
  • Mettre en place un service d’aide aux aidants.
    • Autoriser les animaux de compagnie dans les EHPAD et maisons de retraites afin de ne pas séparer les aînés de leurs compagnons.
  • Favoriser les structures de co-logement seniors / étudiants ou jeunes actifs.
    • Favoriser le lien inter-générationnel en facilitant la mise en relation des personnes âgées avec les associations de soutien scolaire, lien social dans les quartiers, animation événementielle, visites à domicile, etc…
  • Développer les clubs séniors sous forme associative et citoyenne et l’accès aux activités culturelles et sociales de nos aînés.

 

Prendre soin des personnes en difficulté

  • Organiser et coordonner, par l’intermédiaire d’un référent, l’accueil des exclus et des migrants en lien avec les associations et la Préfecture.
  • Ouvrir et adapter les locaux publics vacants aux personnes sans domicile.
  • Développer des centres d’hébergements pour les personnes ne pouvant pas accéder à des logements individuels.
  • Créer un poste « d’écrivain public » pour aider les aînés, les étrangers et tous ceux qui le souhaitent dans leurs démarches administratives.
  • Adopter un plan canicule recensant et prévoyant des lieux d’accueil adaptés.

 

La sécurité et la sûreté pour chacun

  • Développer une véritable police municipale de proximité œuvrant à la sécurité, la prévention et à la tranquillité des Schilikois et privilégier la présence humaine.
  • Insister auprès de l’Eurométropole pour un service de transport qui, le soir, peut s’arrêter où le souhaite la personne.
  • Soutenir de l’émergence de référents de quartier pour assurer la communication entre les habitants et la municipalité pour une plus grande prise en compte des besoins et revendications (prévention des dégradations, …).
  • Organiser avec les habitants des quartiers des évènements festifs financés par la collectivité afin de prévenir d’éventuelles violences urbaines notamment le 31 décembre.