Urbanisme

Réviser toutes les procédures en cours, afin de mettre un terme à la bétonisation débridée.

Revoir tout le zonage règlementaire et exiger la modification du PLUi afin de diminuer la constructibilité globale, assurer un quota d’espaces verts pleine terre supérieur à 30% pour chaque nouvelle opération.

  • Soutenir les initiatives en faveur de la conservation, de l’appropriation et du partage des mémoires et du patrimoine local.
  • SCHUTZENBERGER : Impliquer les Schilikois dans les différentes étapes de l’étude de faisabilité du site et organiser une votation citoyenne concernant la destination du site. (Micro-brasserie, extension de l’école maternelle du Parc du Château avec cantine, etc…)
  • DINGHOF : Acter que, conformément aux stipulations de l’acte de vente et conformément à plusieurs jugements du Tribunal Administratif, le DINGHOF n’est pas à déplacer. Son déplacement coûterait plus cher à la collectivité que de le laisser en place. Se joindre et acquiescer aux conclusions de la riveraine pour annuler la vente de tout le site au promoteur et demander cette annulation en justice. Acter que, en l’état, le promoteur ne peut pas faire valoir son permis de construire conditionné au déplacement préalable du DINGHOF. Etudier avec les services compétents et les citoyens intéressés l’avenir du site de manière efficace et transparente.
  • ANCIENNE MAIRIE ET MAISON COMMUNALE AVEC VERGER : Acter que, les biens immobiliers ont été vendus pratiquement à moitié prix du marché immobilier au profit d’un promoteur immobilier ce qui a été confirmé par un jugement du Tribunal Administratif. Utiliser le jugement du tribunal administratif pour demander l’annulation de la vente au Tribunal de Grande Instance sans porter atteinte aux droits des propriétaires actuels.
  • AXE EST OUEST : Supprimer le projet d’axe est-ouest au nord du site FISCHER jusqu’à la rue Louis Pasteur qui exproprie aujourd’hui plusieurs familles. Transformer ce projet de route au profit de gens uniquement de passage plutôt en espace verts au profit des habitants de Schiltigheim. Notamment, créer un parc au nord de l’école sur le site Fischer.
  • Friches DEETJEN, WEHR et ISTRA (à proximité de la piscine de Schiltigheim), AIR PRODUCT (près du parc de l’Aar) et ALSIA : Faire le point concernant les dossiers urbanistiques en cours validés par les précédentes municipalités et s’assurer, là où c’est encore possible, de rendre le nouveau quartier prévu le plus vert et le plus agréable possible (en tenant compte de la proximité de l’autoroute A35 pour les friches Deetjen et Wehr).
  • Friche QUIRI (près du futur Cinéma MK2): Faire le point concernant le dossier urbanistique en considérant les problématiques de stationnements et d’espaces verts.
  • TRAM: Organiser une votation citoyenne pour s’assurer de l’adhésion des Schilikois aux différents tracés du Tram.
  • TRAIN : Encourager et prévoir le développement de dessertes par le train.

 

Rénovations urbaines (ANRU)

  • Déléguer aux adjoints habitant dans les zones concernées, l’utilisation des fonds prévus pour la rénovation urbaine des quartiers sociaux.
  • S’assurer que le nécessaire soit fait concernant la désinsectisation des logements avant les travaux de rénovation. La désinsectisation sera bien prise en compte avant d’engager des sommes inutilement pour des logements rendus inhabitables à cause des nuisibles.
  • Sensibiliser, informer et assister les habitants pour lutter, le plus écologiquement possible, contre les moustiques tigres et les punaises de lit.
  • Privilégier la rénovation de l’existant à la démolition et à la reconstructions sauf bien entendu là où les adjoints dédiés l’estiment nécessaire et en concertation avec les habitants.
  • Prioriser la remise en état et le développement des espaces verts et des équipements publics.
  • Privilégier dans le budget alloué aux rénovations urbaines, les entreprises locales ou les entreprises des quartiers concernés directement par ces rénovations, pour agir en faveur de l’emploi local.

 

Lutter contre l’étalement urbain et l’artificialisation des terres

  • Sanctuariser dans les PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal) le foncier agricole, forestier et naturel en appliquant strictement les dispositions législatives et réglementaires existantes.
  • Refuser les Grands projets inutiles imposés (GPII) tel que le GCO.
  • Préserver la biodiversité et développer des ceintures vertes, en restaurant les haies, les noues, les fossés et les mares naturelles (moyen efficace de lutter contre le développement des moustiques tigres).